mercredi 20 mai 2015

Écriture caroline et écriture gothique

Un léger changement technologique peut avoir un impact considérable sur la langue.

Au XIIe siècle, l’utilisation pour l’écriture de plumes biseautées, retenant l’encre par capillarité, plutôt que de calames en roseau, a favorisé l’expansion de l’écriture gothique au détriment de l’écriture caroline.

Caractérisée par ses pleins et ses déliés, la gothique fut un terreau fertile pour le développement des accents, des abréviations, des majuscules, de la ponctuation.

Certains de ces usages « modernes » pour l'époque se sont maintenus dans les imprimés français, où l’écriture caroline s’est finalement imposée.


écriture caroline, écriture gothique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire